Honneur aux mères

Honneur aux mères et aux femmes du monde

Pour la fête des Mères cette année j’ai envie d’écrire quelques mots en l’honneur des mères. Il est encore tôt le matin et je suis assise sur le banc suspendu sous le balcon. Le soleil brille déjà chaudement à cette heure hâtive et je crois bien que c’est le premier matin en ce printemps 2018 où je trouve qu’il fait un peu chaud pour vrai. Je dis toujours que je suis née dans le mauvais pays pour être aussi frileuse!

C’est le dimanche de la fête des Mères et il fait beau en Estrie. Je suis seule ce matin et je bois donc mon café calmement en écrivant ces quelques mots, sans la petite dernière qui espère mille et une choses de moi! Bref, ça fait tout drôle ce silence inhabituel dans la maison et je me promets d’en profiter d’ici à ce que mon chéri revienne avec les enfants en début pm. On avait une fête d’amis hier soir et il est allé tout seul avec les trois. Du coup, j’ai donc eu plein de temps pour écrire mon nouveau programme d’enseignement que j’enseignerai en France pour la toute première fois en juin prochain!

Allez, je me lance, je m’arrête le temps d’un café au soleil pour faire honneur aux mères!

Lire la suite

Les premiers 24 heures après la naissance

Les 24 heures suivant la naissance : une étape cruciale

Par Cynthia Dunord, collaboration spéciale

 

Mélissa était accroupie sur un petit banc d’accouchement : elle se sentait bien dans cette position, une des plus fréquentes dans les sociétés anciennes, mais surtout, l’angle vertical permettait à son bassin de s’ouvrir à son maximum et bébé travaillait dans le même sens que la gravité. La tête de bébé, bien fléchie, a couronné, Mélissa lui a touché, a eu un regain d’énergie, son mari en était ému. Puis la tête a fait son passage, les épaules ont pivoté dans l’angle facilitant leur sortie, puis le bébé tout entier est né. Et moi, la doula, je suis discrètement sortie, sans un mot, sans la moindre félicitations… je ne voulais pas perturber ce précieux moment : Mélissa était en adoration avec son bébé, seule au monde, avec son amoureux, 100% en amour!

Lire la suite
Huiles essentielles et grossesse

Les 4 huiles essentielles de votre grossesse

Collaboration spéciale Loïc Plisson

Il ne se passe pas un jour sans que je lise sur internet ou sur un blog, que les huiles essentielles sont dangereuses pendant la grossesse et qu’il ne faut jamais les utiliser quand on est enceinte…

Lorsque j’ai rencontré Karine La Sage-Femme, je lui ai expliqué combien je trouvais dommage que l’on ne fasse pas profiter aux femmes enceintes des incroyables propriétés des huiles essentielles.

Voici les 4 huiles essentielles de votre grossesse !

Pour tout problème de santé spécifique, en cas de doute, je vous invite à prendre conseil auprès de votre médecin ou de votre sage-femme, formée à l’aromathérapie.

Lire la suite

3

La quiétude : cette étape méconnue de l’accouchement

Par Cynthia la doula, collaboration spéciale

Quand l’envie de pousser n’est pas là!

Depuis plusieurs heures, Marie accueille ses contractions les unes après les autres, son bébé naîtra bientôt. Lorsque l’intensité d’une contraction s’estompe, Marie retourne au pays des songes et du bien-être : l’endorphine est une drogue naturelle puissante. Après de nombreuses heures de travail actif, alors que le col de son utérus s’ouvrait continuellement et que son vagin se modifiait merveilleusement pour devenir souple et élastique, alors que l’étape de la poussée était si proche, les contractions ont cessé.

Lire la suite

10 Fausse-couche

Une fausse-couche pleine de grâce

Il est parti comme il est venu, sans avertir ni même demander notre avis. Sa vie a eu lieu, programmée d’une mort précoce. Qui aurait pu savoir? Nous qui l’imaginions déjà courir nu pieds dans l’herbe…

Une histoire toute petite, trop courte, qui restera éternelle dans nos souvenirs. Je commençais juste à me faire à l’idée que déjà mon ventre est privé de sa vie. Sa vie qui hier encore poussait en moi et nous ouvrait tous les possibles.

Lire la suite

1 Échographie

L’échographie et le fantasme du bébé parfait

Par Cynthia la doula, collaboration spéciale

La conception d’un bébé, la grossesse, c’est aussi les balbutiements d’un rêve, la gestation d’une nouvelle étape dans notre vie. À mesure que l’embryon, puis le fœtus, se développe dans le ventre de la femme, celle-ci traverse différentes émotions, dont le doute… et si ce bébé n’était pas l’enfant parfait, l’enfant rêvé?

Lire la suite

Accouchement: Arrêt de dilatation à 8 centimètres

Crédit photo: Marie Marine Photographie

 

Quand une femme accouche, il arrive parfois qu’elle rencontre un plateau dans l’évolution du travail, c’est ce qu’on appelle dans le juron médical un « arrêt de progression ». Cela se produit quand le col cesse de s’ouvrir, c’est-à-dire qu’il reste à la même ouverture (dilatation) pendant plusieurs heures. Le plateau le plus classique dans le monde des naissance se présente souvent autour de 7-8 cm.  Selon mes propres observations, un plateau durent entre 4 à 12 heures. (Bref, tous est possible !) C’est une raison fréquente de transfert chez les sages-femmes et la cause de nombreuses interventions médicales, par exemple la rupture de la poche des eaux, la stimulation à l’ocytocine, ou même la césarienne. Laissez-moi vous présenter deux scénarios classiques de plateau à 7-8 cm.

Lire la suite

1

Grossesse surprise : Et si le moment était juste parfait ?

La grossesse surprise n’a ni âge ni statut.

À quinze ans, on nous dit qu’on est trop jeune pour avoir un enfant et que ça va ruiner notre vie. À vingt ans, c’est presque pareil. « Tu n’as même pas fini tes études ! » À trente ans, on met de l’avant la carrière et on se dit qu’on est trop endettés, qu’on attend d’avoir une maison, et quand on l’a cette maison on se dit que ce sera mieux après les rénos. Alors on se réveille à quarante ans et là on nous lance : « Mais tu es bien trop vieille pour avoir des enfants ! »

Y a-t-il seulement un bon moment pour avoir des enfants ? La réponse est simple : NON !  Le bon moment existe seulement dans l’idéal imaginaire qu’on s’en fait, et quand on persiste trop à l’attendre et bien on finit par ne jamais avoir d’enfants.

Lire la suite

Sexualité et accouchement

Accouchement et sexualité: 4 composantes intrinsèques

                                                                                                                     Crédit photo: MarieMarine Photographie

Par Cynthia la doula. 

Une petite analogie.  

Imaginez que la conception devienne médicalisée et que pour concevoir un enfant, il faille aller dans
un endroit où un professionnel de la santé est présent pendant que vous faites l’amour afin de vous
assurer que tout se passe selon les protocoles établis par ce paradigme médical. Oh! Ce
professionnel serait discret. De temps en temps, il s’assurerait que tout va bien en vérifiant vos signes
vitaux. Il vous proposerait des positions pour favoriser votre confort, tout en tamisant l’éclairage pour
favoriser l’intimité. Il vous offrirait à boire et vérifierait votre rythme cardiaque régulièrement pour
éviter une déshydratation ou un accident cardio-vasculaire. Puisque les principales causes de décès
chez les adultes canadiens sont les maladies du cœur et les accidents cardio-vasculaires (2), il y
aurait tout l’équipement de réanimation à portée de main, « au cas où ».

Lire la suite
24 Freebirth

Ces femmes qui accouchent seules: Quand l’enfantement est un événement familial.

Je n’ai jamais accouché seule, ou en famille, comme il vaut mieux le dire. Parce que si certaines femmes accouchent seules, c’est-à-dire sans médecin ni sage-femme, elles sont la plupart du temps accompagnées par leur chériE, leur famille et parfois une amie, ou une doula. À ce jour, je n’ai jamais rencontré une femme qui ait accouché seule, avec personne dans la maison ou autour. C’est pour ça qu’au terme accouchement non assisté (ANA), je préfère de loin les termes « accouchement libre » ou « naissance en famille. »

Lire la suite