Un nouveau langage pour la naissance

Il y a urgence de changer les mots pour parler et penser la naissance. Il y a urgence non pas par caprice de quelques femmes « originales » qui veulent accoucher autrement que la moyenne du monde de l’ère moderne, mais bien pour la survie de notre espèce.

Comment se fait-il que deux cent mille ans plus tard, l’Homo Sapiens moderne ait perdu (à ce point) ses convictions dans la capacité de la femme à enfanter ? Jamais dans l’histoire on a autant douté du geste le plus primal du monde : l’enfantement .

Lire la suite

2 Bébé lotus

Je n’accouche personne : la nuance des mots.

Dans la vie, je suis sage-femme, ce qui veut dire que je vais à des naissances régulièrement. Parfois, il y a des silences et les bébés se font attendre, mais en fin de compte si je fais le décompte je vais en moyenne à une soixantaine d’accouchements par année. Pourtant, en quinze ans à côtoyer les naissance, je n’ai pas l’impression d’avoir accouché qui que ce soit…

Lire la suite

3

L’ocytocine, sa rivalité illustrée avec l’adrénaline.

La physiologie d’un accouchement, ainsi que son déroulement, sont le résultat de l’homéostasie hormonale de la femme et de ses interactions avec son environnement. C’est à la fois un phénomène biomécanique qui s’exprime par les sciences physique et gravitationnelle, et un rite de passage puissant qui s’opère sous les règles de la métaphysique quantique.

Lire la suite

L’accouchement : La fausse garantie du paradigme médical.

*** Attention, ce texte s’adresse aux femmes et aux familles en santé, qui ont des grossesses et des accouchements dans les limites du normal.

La grossesse et l’accouchement, aucune garantie.

Personne n’a le mérite de la vie des bébés qui naissent ni de la santé des mères qui accouchent. La vie n’est pas le mérite d’autrui. Elle arrive et c’est tout.

Que ce soit le plus spécialisé des médecins, la sage-femme la plus ‘by the book’, ou celle qui a le plus bas taux de transferts, personne ni aucune technologie, dépistage ou diagnostique, ne peut garantir le déroulement ou l’issue d’une grossesse, et encore moins d’un accouchement.

Lire la suite

4

Les 7 rôles clés du partenaire à l’accouchement.

“Quels sont les rôles du partenaire à l’accouchement?”

“Que puis-je faire pour aider ma femme ?”

Voilà deux questions qu’on entend assez souvent quand on accompagne les futurs parents à préparer la naissance. Des questions légitimes qui nous parlent de la bonne intention du partenaire à prendre part à l’expérience, et d’y apporter ce qu’il peut.

Or, il n’y a pas tant à « faire » dans un accouchement.

Lire la suite

1

Accoucher en présence d’enfants, quand la naissance est un événement familial.

La naissance est un événement profondément intime et familial. Pour les couples qui n’adhèrent pas à une vision médicale de l’accouchement, qui au contraire conçoivent l’enfantement comme un processus naturel et inscrit dans le quotidien de la vie, accoucher en présence des enfants plus vieux est parfois une évidence intuitive.

J’ai moi-même accouché en présence de mes enfants à deux reprises, et j’en garde des souvenirs absolument magiques. Dans notre vision de la naissance, à mon chéri et moi, le fait que nos enfants soient là quand on accueille un nouveau membre dans notre famille est tout simplement naturel. Notre intuition nous dit qu’ainsi, le mystère est résolu, l’évidence parle, la vérité est incarnée, et la famille s’agrandit.

Lire la suite

5 Histoire de naissance

Une histoire de naissance, de la panique au plongeon dans l’inconnu.

Ce jour-là, elle est arrivée dans mon bureau le visage ramolli. Cernée à souhait, par toutes les nuits d’insomnie d’une grossesse difficile, et boursouflée par l’évidence qu’elle avait beaucoup pleuré.

— Hier, ça me tentait plus.

« Ah oui? »

— Je ne voulais plus accoucher ni devenir mère. J’ai pogné la chienne !

« Bien sûre. Ça arrive ! »

— J’ai comme eu peur de ne pas l’aimer. De ne pas savoir comment être mère.

« C’est bien de pleurer. Sortir ses dernières peurs, avant de plonger dans l’inconnu, et devenir mère. Je n’ai aucun doute que tu seras une mère extraordinaire. Mais tu sais quoi ? C’est normal que tu doutes. »

— Mais là ça va ! Je suis correct. Je peux accoucher !

Lire la suite

Comment on fait les bébés?

“Comment on fait les bébés?”

Enfant, quand la question nous brûle les lèvres et qu’on ose demander candidement « Comment on fait les bébés ? »  On découvre parfois (pour ne pas dire souvent) que le sujet de la reproduction humaine semble gênant et peu accessible pour la petite pomme innocente que nous sommes.

À l’ère moderne, on grandit entourés d’idées préconçues à propos d’à peu près tout. Dans l’enfance, les conceptions et les réactions de nos proches  face à la vie, ses opportunités et ses enjeux, façonnent et influencent la personne que nous devenons en grandissant. Le fruit ne tombe jamais loin de l’arbre, et l’arbre fait partie d’une forêt. Ainsi, les sociétés se créent et teintent les couleurs de nos cultures.

Lire la suite

6 Sage-femme du système

Sage-femme (du système) au service des femmes et des familles.

 

Je suis une sage-femme (radicale*) du système de santé québécois, et j’arrive maintenant à dire, que j’en suis fière ! J’ai assez bûché pour y arriver, comment ne pas l’être? Well, pour ma part avant de pouvoir dire que je suis fière d’être une sage-femme du système, j’ai dû passer par toutes sortes d’étapes, dont la colère, la frustration, et les grands doutes existentiels. J’explique mon cheminement à travers ce billet.

* J’élaborerai “radicale” un peu plus bas dans le texte.

Ma petite histoire

J’avais vingt-et-un ans quand j’ai décidé de devenir sage-femme. Je n’avais ni ma chimie de cinquième secondaire ni mes préalables du cégep. Je vivais de l’aide sociale, et j’allaitais fièrement le plus beau bébé du monde !

Lire la suite