Category Archives for "Pratique sage-femme"

Bilan 2017 pour le monde des naissances

Au moment où j’écris ces mots, 2017 est derrière nous et 2018 brille de ses mille promesses.  Avant de plonger dans cette nouvelle année et tous les projets qu’elle nous inspire, j’ai eu envie de faire un bilan de ce que 2017 a apporté de positif dans le monde des naissances.

Évidemment, j’aurais pu choisir de dénoncer tous les non-sens qui persistent dans les unités d’obstétriques de ce monde, comme la hausse constate des césariennes, l’utilisation pandémique de l’épidural, ou encore le fait qu’on coupe encore le cordon du bébé avant que le placenta soit sorti, mais je n’avais pas envie d’aller dans cette direction.

Lire la suite

Un nouveau langage pour la naissance

Crédit photo Orange pome photographie

Il y a urgence de changer les mots pour parler et penser la naissance. Il y a urgence non pas par caprice de quelques femmes « originales » qui veulent accoucher autrement que la moyenne du monde de l’ère moderne, mais bien pour la survie de notre espèce.

Comment se fait-il que deux cent mille ans plus tard, l’Homo Sapiens moderne ait perdu (à ce point) ses convictions dans la capacité de la femme à enfanter ? Jamais dans l’histoire on a autant douté du geste le plus primal du monde : l’enfantement .

Lire la suite

2 Bébé lotus

Je n’accouche personne : la nuance des mots.

Dans la vie, je suis sage-femme, ce qui veut dire que je vais à des naissances régulièrement. Parfois, il y a des silences et les bébés se font attendre, mais en fin de compte si je fais le décompte je vais en moyenne à une soixantaine d’accouchements par année. Pourtant, en quinze ans à côtoyer les naissance, je n’ai pas l’impression d’avoir accouché qui que ce soit…

Lire la suite

6 Sage-femme du système

Sage-femme (du système) au service des femmes et des familles.

 

Je suis une sage-femme (radicale*) du système de santé québécois, et j’arrive maintenant à dire, que j’en suis fière ! J’ai assez bûché pour y arriver, comment ne pas l’être? Well, pour ma part avant de pouvoir dire que je suis fière d’être une sage-femme du système, j’ai dû passer par toutes sortes d’étapes, dont la colère, la frustration, et les grands doutes existentiels. J’explique mon cheminement à travers ce billet.

* J’élaborerai « radicale » un peu plus bas dans le texte.

Ma petite histoire

J’avais vingt-et-un ans quand j’ai décidé de devenir sage-femme. Je n’avais ni ma chimie de cinquième secondaire ni mes préalables du cégep. Je vivais de l’aide sociale, et j’allaitais fièrement le plus beau bébé du monde !

Lire la suite
4 Guérir un accouchement traumatique

Guérir un accouchement traumatique

Dans le monde des naissances, il arrive parfois que l’accouchement ne se passe comme souhaité, et même, qu’il tourne à la catastrophe. Pour devenir mères, les femmes s’abandonnent dans l’inconnu des naissances. Et parfois, pour survivre et sauver leur bébé, elles doivent mettre de côté leurs souhaits et leurs convictions. Alors, elles se font accoucher et subissent une par une les interventions qu’elles souhaitaient tant éviter. Pour certaines, cette expérience viendra s’inscrire en elle comme un accouchement traumatique.

Lire la suite

5

Honneur au placenta, sa sagesse et ses rituels

Dans le monde des naissances, le placenta est mal mené, précipité et sous-estimé. Le bébé tout juste né, il devient une menace d’hémorragie. Tant qu’il n’est pas sorti et déclaré complet, on s’acharne sur lui. On le précipite par médication, on tire dessus, on brise le cordon, et s’il le faut on va le chercher à deux mains. Il fini brûlé, parmi les déchets bio-médicaux.

Accoucher avec une médecine qui voit le placenta comme négligeable et menaçant, a causé un dégoût du placenta chez les parents de l’ère moderne. La plupart ne veulent pas le voir, ni même en entendre parler.

Lire la suite

6 Étude sage-femme

Pour la mère qui pense devenir sage-femme

Tu y penses depuis longtemps mais tu repousses l’idée, tu sais trop bien ce qu’elle implique.  Tu as fait tes recherches, tu as parlé avec d’autres mères qui sont passées par là, et tu sais que si tu fais ça, c’est toute ta vie et celle de ta famille qui va changer à jamais.

Tu n’oses même plus en parler aux gens autour de toi tellement tu leur a déjà cassé les oreilles avec ça. Et si tu es comme moi, tu t’imagines qu’ils pensent que tu ne le fera jamais, et ça, ça te motive encore plus !

Lire la suite

7

La naissance et la mort, en parler

La mort est imprévisible et indescriptible.  À moins d’un miracle, on en revient pas vivant. C’est là toute sa fatalité. La mort fait peur, on s’en méfie et on n’en parle pas. C’est un tabou légitimé dans le silence. Comme si ne pas en parler, la gardait loin de nous.

La mort est l’inévitable destination de la vie. Parfois, on la voit venir, lors d’une maladie par exemple. Mais elle arrive aussi tout bonnement, comme ça, sans tenir compte du contexte, du qui, du quand, ou du comment. Elle arrive, prend la vie, et c’est fini. 

Lire la suite

4

Accoucher son placenta: Une délivrance 100% libre

Dernièrement j’étais à une naissance libre. Une naissance telle que prévue dans la nature, simple et inclue dans le quotidien. Je suis arrivée, souriante et heureuse d’être là. Il faisait beau, la lumière du jour chantait la naissance imminente. J’ai dit oui au café qu’on m’a offert et j’ai installé mon matériel…

Lire la suite